mercredi 30 septembre 2015

Quatre jours à Istanbul


Istanbul (parfois écrit Istamboul et İstanbul en turc) est la plus grande ville de Turquie. C'est une des plus grandes métropoles au monde avec une population évaluée à 15 millions d'habitants. Principal centre financier, commercial et industriel de la Turquie, c'est aussi la capitale culturelle du pays.



Point stratégique sur la péninsule du Bosphore entre les Balkans et l'Anatolie, la mer Noire et la Méditerranée, point de rencontre entre l'Orient et l'Occident, la ville d'Istanbul a été associée à de grands événements politiques, religieux et artistiques pendant plus de 2000 ans. Forte de cet héritage culturel et historique important, la ville est un haut lieu du tourisme. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1985 pour son magnifique centre historique, cœur de l'ancienne Constantinople qui est enregistré au même titre que le café turc. Ses chefs-d'œuvre comprennent l'ancien hippodrome de Constantin, la basilique Sainte-Sophie qui date du VIe siècle et la mosquée Süleymaniye, du XVIe siècle ; ils sont actuellement menacés par la surpopulation, la pollution industrielle et une urbanisation incontrôlée. Toute à la fois moderne et traditionnelle, elle regorge de lieux historiques, de musées, de palaces et de sanctuaires religieux. Elle se trouve à la croisée des empires romain, byzantin et ottoman. Elle est l'héritière d'une histoire de plus de 8500 ans. 



Istanbul c'est un concentré d'architecture : avec des minarets, des aqueducs romains, des églises byzantines, des tours vénitiennes, des palais ottomans et de magnifiques immeubles ultra-modernes. La scène culte de Skyfall où James Bond poursuit un meurtrier en chasse sur les toits d'Istanbul entre le Grand Bazaar et la Basilique Sainte-Sophie en est la parfaite illustration.




Pour se rendre à Istanbul, des vols directs de 3 heures 20 avec Turkish Airlines partent de Bruxelles plusieurs fois par jour.  Le service à bord est excellent.


Arrivés à l'aéroport, il faut faire la file pour le contrôle des passeports et des visas. Les douaniers turcs n'ont rien à envier à leurs homologues canadiens... ils sont aussi désagréables. Bon séjour en Turquie !


L'aéroport est distant d'une vingtaine de kilomètres de la ville. Pour s'y rendre, il est possible de prendre des navettes ou un taxi. Attention à ce que le compteur soit enclenché. Certains chauffeurs essayent d'escroquer les passagers. Le nôtre était honnête et la course nous a coûté 35 livres turques.


Notre hôtel, le Orka Royal Hotel était situé dans le coeur de la vieille ville à Sirkeci, à peu de distance du centre historique de Sultanahmet , du port de Eminönü, de la gare de Sirkeci, d'un arrêt de tram ou de bus. 


Les chambres ne sont pas grandes mais pourvues d'un bon lit, d'une télévision et d'un mini bar.


La salle de bain se compose d'une douche, d'un évier, de toilettes et d'un sèche-cheveux. Un point excellent : la propreté. On en peut pas dire cela de tous les établissements.


Le point fort de l'hôtel, outre son emplacement, est certainement sa piscine sur le toit. De la terrasse, on a une vue splendide sur la corne d'or, le Bosphore et le regarde se porte jusqu'en Asie. C'était un excellent choix !


A plus tard pour la suite...

mardi 29 septembre 2015

Les expressions latines



A fortiori - à plus forte raison

Ab initio - depuis le début

Ab irato - sous l'effet de la colère

Ad hoc - approprié (argument)

Ad hominem - contre l'homme ( argument par lequel on vise  à confondre un adversaire ).

Ad honores - pour l'honneur

Ad libitum - au choix ; à volonté

Ad litem - limité au seul procès en question

Ad litteram - à la lettre

Ad majorem Dei gloriam - AMDG - pour la plus grande gloire de Dieu

Ad nominem - nominativement

Ad patres - vers les ancêtres ( envoyer quelqu'un ad patres : le tuer ).

Ad vitam aeternam - pour toujours ( pour la vie éternelle )

Age quod agis - fais ce que tu fais ( sans se laisser distraire )

Alea jacta est - le sort en est jeté

Alta mater - la mère nourricière

Alter ego - un autre moi-même

Audaces fortuna juvat - la fortune favorise les audacieux

Beati possidentes - heureux ceux qui possèdent quelque chose

Bella matribus detestata - les guerres que les mères ont en horreur

Bis repetita placent - les choses répétées plaisent

Carpe diem - profite du jour présent

Casus belli - cas de guerre ( événement pouvant  provoquer la guerre. )

Cogito ergo sum - je pense donc je suis

Coram populi - en public

Cum grano salis - avec un grain de sel

De auditu - par ouï-dire

De commodo et incommodo - de l'avantage et de l'inconvénient

De facto - de fait

De visu - pour l'avoir vu

De gustubus et coloribus non disputadem - des goûts et des couleurs, il ne faut pas discuter

Delenda carthago - Carthage doit être détruite

Deo gratias - grâces à dieu

De olfactu - par l'odorat

De visu - après avoir vu

Dixit - il a dit

Dura lex, sed lex - la loi est dure mais c'est la loi

Errare humanum est - il est humain de se tromper

Ex nihilo - à partir de rien

Fiat lux - que la lumière soit

Fiat voluntas tua - que votre volonté soit faite

Fluctuat nec mergitur - il est battu par les flots mais ne sombre pas (devise de Paris)

Gratis pro deo - gratuitement pour Dieu

Hic jacet - Ci-gît (épitaphe)

Homo homini lupus - l'homme est un loup pour l'homme

In articulo mortis - à l'article de la mort. ( se confesser ... )

Ignoti nulla cupido - on ne désire pas ce qu'on ne connaît pas

In cauda venenum - dans la queue le venin

In fine - à la fin

In limine - sur le seuil, au début de

In situ - sur le lieu même

In vino veritas - la vérité est dans le vin

Ipso facto - par le fait

Ita es - il en est ainsi

Jure et facto - de droit et de fait

Lato sensu - au sens large

Loco citato - en abrégé loc. cit : à l'endroit cité

Magister dixit - le maître l'a dit

Mea culpa - ma faute ( faire son mea culpa : avouer... )

Medice, cura te ipsum - médecin, guéris-toi, toi-même

Mens sana in corpore sano - un esprit sain dans un corps sain

Modus operandi - manière d'agir

Modus vivendi - manière de vivre. (adopter un modus vivendi... )

Mutatis mutandis - Les choses devant changer étant changées

Nil novi sub sole - rien de nouveau sous le soleil

Nolens volens - ne voulant pas, voulant. ( bon gré, mal gré )

Panem et circences - du pain et les jeux du cirque

Persona grata - personne bienvenue

Primum vivere dein de philosophare - vivre d'abord, philosopher ensuite

Primus inter pares - le premier parmi ses égaux. ( le président )

Requiescat in pace - RIP - repose en paix

Si vis pacem, para bellum - si tu veux la paix, prépare la guerre

Sic transit gloria mundi - ainsi passe la gloire du monde.

Sine die - sans fixer de date

Sui generis - de son espèce

Sutor, ne supra crepidam - cordonnier, pas plus haut que la chaussure

Tu rides ego fleo - toi, tu ris, moi, je pleure

Urbi et orbi - à la ville et au monde

Veni, vidi, vici - je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu

Verba volant, scripta manent - les paroles s'envolent, les écrits restent.

Vox populi, vox dei - voix du peuple, voix de dieu.

lundi 28 septembre 2015

Le vocabulaire de l'astrologie


L'astrologie est l'ensemble des traditions et des croyances non scientifiques qui soutiennent que la position des planètes dans le système solaire ou des constellations, visibles dans le ciel dans certaines directions, à certaines dates ou à certaines heures, apporte des informations permettant d'analyser ou de prédire des événements humains, collectifs ou individuels. Le mot "astrologie" vient du grec αστρολογία, de άστρον, astron, (étoile) et λόγος (logos), dont la signification est liée à la notion de discours  (λογία est un suffixe désignant d'une manière générale une discipline ou une matière d'enseignement). Étymologiquement, l'astrologie est donc le « discours sur les astres » : elle s'intéresse principalement au soleil et aux planètes du système solaire et, dans une moindre mesure, aux étoiles (Spica, Antarès, Regulus, par exemple) et aux nébulosités (Andromède), appelés astres fixes ou étoiles fixes.

Vocabulaire de l'astrologie

Ascendant : degré du zodiaque qui se lève à l’horizon Est au moment de la naissance. Pour le calculer, il faut connaître l’heure exacte de la naissance. Un nouveau degré se lève, en moyenne, toutes les quatre minutes. L’ascendant correspond essentiellement au corps physique : il influence la santé, l’apparence physique et morale d’un individu.

Décan : division faite à l'intérieur de chaque signe qui est décomposé en trois parties, trois décans en fonction du degré du soleil à la naissance.

Eléments : au nombre de 4, chacun se rapporte à 3 signes zodiacales:
-Le feu : il correspond à un tempérament bilieux (Bélier, Lion, Sagittaire).
-La terre : il correspond à un caractère nerveux (Tareau, Vierge et Capricorne)
-L’air : il correspond à un tempérament sanguin (Gémeaux, Balance et verseau)
-L’eau : il correspond au tempérament lymphatique (Cancer, Scorpion et Poissons)

Généthliaque : relatif à l'horoscope

Géomancie : méthode de divination par l'étude du sol, pratiquée depuis l'Antiquité en Haute-Egypte, mais aussi en Inde et en Afrique noire. Le consultant trace des points et des lignes sur le sable ou dans la terre, et l'oracle les «lit» en leur juxtaposant mentalement une «grille» assez semblable à celle des maisons astrologiques.

Horoscope : observation de l'état du ciel au moment de la naissance de quelqu'un et par laquelle les astrologues prétendent juger de ce qui doit arriver au nouveau-né dans le cours de sa vie.

Lune noire : Point fictif représenté par le second foyer de l'orbite lunaire. Elle fait le tour du zodiaque en 8 ans 311 jours et demi. Le point opposé à la lune noire est appelé priape

Maison : les 12 maisons sont représentées par des fuseaux qui divisent la voûte céleste en fonction de l'heure et du lieu de naissance

Planètes : les 10 planètes sont des corps célestes tournant autour du Soleil et réfléchissant sa lumière. L’étude des positions planétaires, tant au moment de la naissance que tout au long des transits ultérieurs, constitue l’une des bases de la recherche astrologique.

Signes du zodiaque : les 12 signes représentent les portions de l’écliptique dans lesquelles le Soleil semble passer successivement. Chaque signe du Zodiaque couvre trente degrés d’un cercle de 360°.

Thème : établissement des données célestes existant au moment de la naissance.

Transit : passage planétaire sur une planète natale. L’influence des transits varie selon la force de la planète transitée et la planète transitante et la vitesse du transit. Les transits ouvrent  la voie d’expériences ou de prises de consciences, ils constituent des passerelles pour l’évolution.

Zodiaque : Bande circulaire partagée en son milieu par l'écliptique. Toutes les planètes de notre système solaire sont censées se déplacer sur cette bande. Elle est divisée en 12 parties égales qui correspondent aux 12 signes du zodiaque.

Thématique des signes du zodiaque

Bélier du 21 mars au 19 avril - signe de feu, impulsivité, initiative, vitalité
Taureau du 20 avril au 20 mai - signe de terre, persévérance, solidité
Gémeaux du 21 mai au 20 juin - signe d'air, dualité, souplesse, légèreté
Cancer du 21 juin au 22 juillet - signe d'eau, émotivité, sensibilité, rêve, fantaisie
Lion du 23 juillet au 23 août - signe de feu, ardeur, autorité, caractère, rayonnement
Vierge du 24 août au 22 septembre - signe de terre, raison, logique, rationalisme
Balance du 23 septembre au 22 octobre - signe d'air, charme, séduction, sens artistique
Scorpion du 23 octobre au 21 novembre - signe d'eau, activité, combativité, individualisme
Sagittaire du 22 novembre au 21 décembre - signe de feu, idéalisme, religion, voyage
Capricorne du 22 décembre au 19 janvier - signe de terre, méditation, lenteur, profondeur
Verseau du 20 janvier au 19 février - signe d'air, originalité, inspiration, invention
Poissons du 20 février au 20 mars - signe d'eau, bonté, indécision, évasion, philantropie

La signification des maisons

- Maison I: Le moi, le sujet tel qu'en lui-même, sa vitalité, son apparence, son comportement. Sa façon de s’affirmer et de s’extérioriser, ses moyens de le faire. a disposition de l'âme, sa personnalité, son caractère.
- Maison II: L'avoir, les acquisitions matérielles. L’argent, les biens, la fortune. Tout ce que l’on se procure grâce à un effort personnel. Le comportement face à l’argent.
- Maison III: Les contacts immédiats : les frères, les sœurs, l’entourage proche. Les contacts imposés. Les études, les petits déplacements, les échanges, les écrits, le courrier.
- Maison IV: La vie familiale. Les influences héréditaires. Le foyer, la maison, les possessions immobilières. L’ambiance en début et en fin de vie.
- Maison V: Les créations de l’homme : enfants, art, amours, plaisirs. Les distractions : jeux, modes, hasard. Les sentiments spontanés. L’enseignement. Les matérialisation du désir.
- Maison VI: L'activité diurne. Le travail quotidien et obligé. Tout ce qui est plus petit que soi : inférieurs, domestiques, petits animaux. La notion de service. Tout ce qui oblige à une discipline. L’hygiène, les soins du corps, la médecine et ses annexes. Les petites maladies, la santé.
- Maison VII: L’autre. Les autres. L'union, le mariage, les associations, les contrats. Les ennemis déclarés. Les procès. Les contacts choisis ou complémentaires. les rapports avec autrui.
- Maison VIII: Les crises, la mort et les transformations. L’occulte, l’au-delà du réel. Les passions et la sexualité. Le renoncement aux biens matériels (opposé de la Maison II). Les testaments et héritages.
- Maison IX: L’idéal. L’évasion. Les grands voyages, du corps ou de l’esprit. Les études supérieures. L’étranger et les étrangers. Tout ce qui amène l’homme à s’élever.
- Maison X: La situation sociale, la vie publique. Le but. L’ambition, les honneurs. Le refus des influences héréditaires. Le destin. La réussite, les succès.
- Maison XI: Les amis choisis, les protections, les aides. Les espérances, les projets. Les sentiments réfléchis, bien maîtrisés, le platonisme.
- Maison XII: Le plus grand que soi. Épreuves, graves maladies. Les lieux de souffrance ou de réclusion. Le dévouement, le sacrifice, la solitude. Tout ce qui s’oppose au quotidien : le sublime, le
détachement.

Symbolique des planètes

- Soleil: Vie, individualité, énergie.
- Lune: Fécondation, pôle réceptif de la personnalité, instinctivité.
- Mercure: Communication, intellect, moralité, adaptation, échange.
- Vénus: Cohésion, amour, beauté.
- Mars: Energie dynamique, action, violence et passion.
- Jupiter: Idéation, expansion,ampleur et autorité.
- Saturne: Approfondissement, concentration, gravité, épreuve.
- Uranus: Intuition, libération, feu, explosion.
- Neptune: Inspiration, identification, extensivité, intégration, différenciation.
- Pluton: Régénération, initiation, ténèbres intérieures.

dimanche 27 septembre 2015

Un objet ancien pour le futur


Treizième exercice du livre 642 things to write about traduit en français. Sur une demi de page.
Vous pouvez faire vous aussi l'exercice et m'envoyer votre texte ou bien encore le mettre en message. Bonne création :)

Choisis un objet que tu pourras donner un jour à ton arrière petit enfant. Écris-lui une lettre qui explique pourquoi tu as choisi cet objet.


Mon cher petit,

Je t'appelle mon cher petit mais je ne suis pas du tout certaine qu'au moment où tu liras cette lettre cette expression existera encore. Tout va si vite. Tout change tout le temps. Je ne peux même pas imaginer à quoi ressemblera demain. Et surtout s'il y aura un demain. Enfin, je l'espère, de tout mon cœur de grand-mère, pour toi, parce que moi, demain, je ne serai plus là.

Mon cher petit, mon tout petit. Dès le moment où tu es né, j'ai pensé à t'offrir un cadeau, quelque chose qui pour t'être utile et te guiderait dans la vie. Une boussole semblait le cadeau idéal - accompagner, guider - mais c'était tellement commun qu'il me fallait autre chose.

Je voulais quelque chose de petit, qui pourrait t'accompagner partout, quelque chose de joli, quelque chose qui avait une histoire. Je suis montée dans mon grenier à la recherche de la vieille valise qui avait appartenu à mon père et qui renferme les derniers souvenirs que je garde de lui. A côté d'une chéchia que je lui avait rapporté de voyage, d'un vieux livre de comptes aux pages jaunies, de sa pipe de bruyère qui avait perdu l'odeur du tabac, il y avait son couteau suisse, compagnon de toutes ses aventures.

Mon père l'avait reçu en cadeau un peu avant ma naissance et je n'ai jamais su qui le lui avait offert. Ce que je sais par contre c'est qu'il l'a gardé dans sa poche jusqu'à son dernier jour. Il lui rendait de multiples services et j'espère qu'il en sera de même pour toi. Avoir un couteau qui coupe, qui scie, qui lime qui décapsule, c'est mieux qu'un appareil électronique, tu ne crois pas ? Prends-en soin, il porte en lui l'esprit de la famille.

Ta grand-mère qui t'aime



samedi 26 septembre 2015

Les filles de Mr Darcy - Elizabeth Ashton


Les filles de Mr Darcy -  Elizabeth Aston (Auteur), Leslie Damant-Jeandel (Traduction)
Broché: 480 pages
Editeur : MILADY (17 mai 2012)
Collection : Milady romance


Passionnée par l’œuvre de Jane Austen, Elizabeth Aston a étudié à Oxford avec lord David Cecil, le biographe de la célèbre auteure. Les Filles de Mr Darcy est son neuvième roman. Elle vit en Angleterre.


Quatrième de couverture :

Vingt années après Orgueil et Préjugés, nous faisons la connaissance des cinq filles d’Elizabeth et Darcy. Alors que leurs parents sont en voyage à Constantinople, les demoiselles viennent passer quelques mois à Londres chez leur oncle Fitzwilliam. La découverte de la vie citadine, des plaisirs et des disgrâces qu’elle offre, associée au caractère fort différent de ces jeunes personnes, va mener à des aventures – et des amours – inattendues, dans un cadre particulièrement mondain, où de nombreux individus se côtoient. On retrouve avec plaisir certains personnages créés par Jane Austen.


Sans aucun doute le livre de Elizabeth Ashton que j'ai le moins aimé. Histoire fort peu plausible, tout est téléphoné. Je n'ai même pas envie de perdre du temps à écrire un résumé. A ne pas acheter !

vendredi 25 septembre 2015

Le vocabulaire des manies


Le vocabulaire des manies dont le mot manie est pris dans le sens courant du terme, c'est à dire un état maniaque avec des traits obsessionnels (idée fixe, obsession, hantise, phobie, lubie, toquade) A ne pas confondre avec la manie qui est un trouble de l'humeur.

Les manies
Alcoolomanie
Algomanie
Andromanie
Anglomanie
Anthomanie
Anticomanie
Arithmomanie
Bibliomanie
Claustromanie
Cleptomanie (Kleptomanie)
Clinomanie
Cocaïnomanie
Conchyliomanie
Cryptomanie
Cynomanie
Démonomanie
Dipsomanie
Dromomanie
Egomanie
Ergomanie
Erotomanie
Ethéromanie
Gallomanie
Gamomanie
Gastromanie
Graphomanie
Grécomanie
Gynécomanie
Hédonomanie
Hippomanie
Hispanomanie
Hydromanie
Hystéromanie
Iconomaie
Islomanie
Littéromanie
Logomanie (Logorrhée)
Lypémanie
Mégalomanie
Métromanie
Monomanie
Morphinomanie
Mythomanie
Narcomanie
Nostomanie
Nymphomanie
Oniomanie
Onomatomanie
Opiomanie
Opsomanie
Pégomanie
Pharmacomanie
Plantomanie
Politicomanie
Potichomanie
Potomanie
Pyromanie
Schtroumpfomanie
Sitiomanie
Syllogomanie
Tabacomanie
Teutomanie
Théomanie
Toxicomanie
Trichotillomanie - Trichomanie
Tulipomanie
Typomanie
Verbomanie (Logorrhée)
Zoomanie
Besoin maladif de consommer de l'alcool
Recherche pathologique de la douleur
Obsession du plaisir sexuel chez la femme.
Imitation des usages des Anglais
Fleurs
Manie des choses antiques
Poser des problèmes arithmétiques pour tout 
Livres
Sujet qui s'impose une claustration
Vol
Manie de rester couché
Cocaïne
Folie de l'étude des coquillages
Manie de cacher les choses
Chiens
Se croire habité par un ou des démons
Alcool
Impulsion irrésistible à marcher ou à courir
Soi-même
Travail
Conviction délirante d'être aimé
Toxicomane à l'éther
Admiration excessive de la nation française
Manie de demander les femmes en mariage
Passion, amour excessif de la bonne chère
Manie de l'écriture surtout autobiographique
Admirer, imiter ce qui appartient à la Grèce
Amour obsessionnel des femmes 
Plaisir
Chevaux
Admirer, imiter ce qui appartient à l'Espagne
Délire avec penchant de se noyer
Fureur utérine (nymphomanie)
Passion pour les tableaux, les images
Engouement ou une attirance pour les îles
Manie de la littérature
Flux de parole
Mélancolie chronique, délire dépressif
Grandeur, pouvoir
Manie de composer des vers
Objet ou idée unique
Usage de morphine
Mensonge, exagération
Dépendance aux narcotiques
Besoin de retourner vivre au lieu de son enfance
Sexe (pour les femmes)
Manie des achats
Répétition d'un ou de plusieurs mots ou chiffres
Consommation d'opium
Goût exclusif pour une espèce d'aliment
Manie d'expliquer par les racines
Dépendance toxicomaniaque aux médicaments
Manie de planter
Manie de s'occuper de la chose publique
Manie de coller des images dans des verres
Besoin irrépressible de boire constamment
Feu
Manie concernant les Schtroumpfs
Nourriture
Accumuler des objets sans les utiliser
Usage excessif du tabac
Engouement excessif pour ce qui allemand
Accorder une importance ++ à la religion
Dépendance à des substances toxiques
Arrachage compulsif de ses poils et/ou cheveux
Amour excessif des tulipes
Manie de se faire publier
Flux de paroles
Passion démesurée pour un ou + animaux

jeudi 24 septembre 2015

Un livre - deux films : Mansfield Park - Jane Austen


Jane Austen
Œuvres romanesques complètes - Tome II
Mansfield Park - Emma - Persuasion. Appendices : Serments d'amour, par Elizabeth Inchbald - Chapitre X du volume II de la première version de «Persuasion» - Sandition - Correspondance.
Trad. de l'anglais par Pierre Goubert, Guy Laprevotte et Jean-Paul Pichardie. Édition publiée sous la direction de Pierre Goubert avec la collaboration de Guy Laprevotte et Jean-Paul Pichardie
Parution le 17 Octobre 2013
Bibliothèque de la Pléiade, n° 592
1392 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm


L'auteur : Jane Austen
Jane Austen est la dernière d'une famille de huit enfants. Elle est née le 16 décembre 1775 à Stevenson dans le Hampshire (Angleterre). Entre sa vingtième et sa vingt-cinquième année, Jane Austen écrit trois récits de jeunesse qui deviennent des pièces maîtresses de son oeuvre : Elinor et Mariane, Raison et sentiments (1795), First Impression, ébauche d'Orgueil et préjugés, et enfin, en 1798, Northanger Abbey. Après la mort de son père, Jane Austen s'installe avec sa mère et sa sœur à Chatow, où elle va écrire l'essentiel de son oeuvre. En 1811, un éditeur londonien soumet pour la première fois au grand public, sous couvert d'anonymat, Raison et sentiments. Elle publie ensuite Mansfield Park, mais c'est avec Emma que Jane Austen s'impose véritablement sur la scène littéraire. Son oeuvre compte aujourd'hui parmi les classiques de la littérature anglaise et a fait l'objet de nombreuses adaptations cinématographiques : Emma, réalisé par Douglas McGrath, Raison et sentiments, sorti en 1996 et mis en scène par Ang Lee avec Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet dans les rôles principaux, et Orgueil et préjugés, adapté au cinéma en 2006 par Joe Wright.


Trois sœurs, Lady Bertram, Mrs Norris et Mrs Price ont épousé des hommes bien différents. Si la première a épousé un Lord et la deuxième un révérend, la troisième est tombée sous le charmer d'un lieutenant de marine sans éducation et qui lui a donné de nombreux enfants. Mrs Norris, sans enfant, pense être charitable en faisant venir de Portsmouth, la plus âgée de ses nièces : Fanny Price âgée de dix ans pour l'élever à Mansfield Park, propriété familiale commune. Mais alors que Mrs Norris avait indiqué qu'elle était prête à l'héberger, elle fait comprendre à Sir Thomas qu'il n'en est rien et la jeune Fanny devra finalement habiter chez les Bertram avec ses quatre cousins et cousines et à leurs frais, car Mrs Norris étant bien trop pingre pour contribuer à son entretien. Arrachée à ses parents, à ses sœurs, et surtout à William, son frère complice, Fanny leur écrit régulièrement pour raconter sa vie à Mansfield Park . Pauvre, mal habillée, devant supporter frustration et petites vexations, Fanny est mal à l'aise dans cette nouvelle demeure. Dans ce monde qui n'est pas le sien, elle est tolérée davantage qu'aimée. Timide et honnête , elle accepte sans sourciller toutes les tâches ménagères qu'on lui demande. Elle a la chance de trouver en son cousin, Edmond, un allié et un confident. Un tendre complicité les unit, et si Fanny pressent qu'elle est amoureuse de son cousin, elle se garde bien de lui avouer. Quelques années plus tard, au presbytère des Grant, autres résidents de Mansfield Park, arrivent de Londres, Mary Crawford et son frère Henry. Tout se complique alors. Edmond qui souhaite devenir pasteur s'éprend de Mary , mais cette jeune femme, un peu frivole ne souhaite pas un époux ecclésiastique. Son frère Henry, redoutable séducteur, parvient très rapidement à charmer les deux filles de Sir Bertram. Mais alors que ces dernières commencent à se jalouser, le beau séducteur s'éclipse. Lorsqu'il revient quelques mois après, à Mansfield Park, après que les deux sœurs, dépités, aient décidé, l'une de se marier, l'autre de s'émanciper à Londres, Henry fait une cour assidue à Fanny qui vient d'avoir dix-huit ans et fait son entrée dans le monde lors d'un bal donné en son honneur par son oncle, qui lui voue de la tendresse. Henry demande sa main a Sir Thomas Bertram qui accepte avec joie tandis que Fanny refuse et fait tout pour fuir ce séducteur qui la laisse indifférente. La fortune et les belles manières de ce Dom Juan ne parviennent pas à la convaincre, elle dont le cœur est pris depuis le premier jour par son cousin Edmond...


De merveilleuses heures de plaisir en compagnie d'un monde tellement éloigné du nôtre !

Mansfield Park ou Lettres de Mansfield Park au Québec est un film britannique adapté du roman Mansfield Park de Jane Austen, écrit et réalisé par Patricia Rozema en 1999. Le film a été tourné en grande partie à Kirby Hall, dans le Northamptonshire. Il a été présenté en avant première au festival du film de Montréal sous le titre Lettres de Mansfield Park, et distribué au Royaume-Uni en 2001. Il n'est pas sorti en France, ni en Suisse romande, seulement en Suisse alémanique. La réalisatrice canadienne met Fanny Price au centre de l'intrigue et fait d'elle, à travers son journal, un témoin et un juge de la société qui l'entoure, présentant à un public jeune et sensible aux idées féministes une jeune femme moderne et indépendante, qui lutte dans un monde en décomposition pour s'affranchir du joug masculin1.


Mansfield Park est un téléfilm de 94 min, diffusé sur ITV le 18 mars 2007 (de 21 à 23 h à cause des coupures publicitaires), dans le cadre de la « Saison Jane Austen ». Réalisé par Iain B. MacDonald, produit par Suzan Harrison, il est adapté par Maggie Wadey du roman éponyme de Jane Austen, publié en 1814. Il a été entièrement tourné à Newby Hall, une demeure des XVIIe et XVIIIe siècles située dans le North Yorkshire.


Si les films sont plaisants, il leur manque tellement de choses que rien ne saurait remplacer la lecture du texte de Jane Austen.

mercredi 23 septembre 2015

La chenille qui voulait être papillon


Il était une fois une chenille. Elle vivait sur un arbre très grand et très beau : c'était sa maison. Elle avait l'habitude de monter d'une branche à l'autre, où elle passait ses journées au soleil ou à croquer des feuilles...

Un jour, levant les yeux, elle vit un papillon qui passait et se dit : "Quel beau papillon. Comme j'aimerais pouvoir voler comme lui."

Elle appela le papillon en disant : "Papillon, papillon, apprends-moi à voler." Et le papillon tout en volant, regarda la chenille et lui dit : "Oh, tu es déjà en train d'apprendre, mais tu ne le sais pas". "C'est tout de suite que je désire savoir voler, pas plus tard!" Elle voulait, en effet, apprendre à voler immédiatement.

Et de nouveau, la chenille appela le papillon en disant "S'il te plaît, papillon, apprends-moi à voler". Tout en s'éloignant, le papillon répéta : "Oh, tu es déjà en train d'apprendre, mais tu ne le sais pas".

La chenille continua donc à passer ses journées au soleil, à grimper dans l'arbre, à manger des feuilles. Chaque fois que la chenille voyait un papillon passer auprès d'elle, elle disait : "Papillon, papillon, s'il te plaît, apprends-moi à voler". Mais chaque fois, la réponse du papillon était la même : "Oh, tu es déjà en train d'apprendre, mais tu ne le sais pas".

Et soudain... La chenille sentit le besoin urgent de se construire un nid, un cocon. la voilà donc, entourée de son cocon, tout à fait endormie, plongée dans de beaux rêves. Elle se voyait s'envoler...! Et un beau jour, notre chenille s'est réveillée : elle était devenue papillon et elle s'envola.

En regardant en dessous d'elle, elle aperçut une chenille qui l'appelait en lui disant : "Papillon, papillon, s'il te plaît, apprends-moi à voler". Et la chenille s'est entendu répondre : "Oh, tu es déjà en train d'apprendre mais tu ne le sais pas".

Texte reçu par mail

mardi 22 septembre 2015

Le haïku


Le haïku est une photographie instantanée en 3 vers concis en dix-sept syllabes (5-7-5) répondant à des règles strictes. Il est originaire du Japon. Mais derrière les mots, le haïku est un art de vivre, qui offre une clé de compréhension du monde, de la vie et de soi. Il fait référence qu monde qui nous entoure et avec lequel  nous ne faisons qu'un.

Le terme "haïku" signifie "vers joyeux". Il se dit d'un seul souffle et fait référence à une saison grâce au kigo, un mot associé aux quatre saisons mais aussi une cinquième qui se situe autour du nouvel an et symbolise un nouveau départ. Son art, car il s'agit bien d'un art, trouve ses bases dans le taoïsme et le bouddhisme - l'immensément grand et l'immensément petit forme un tout. Le haïku offre une vision dégagée du monde, de la chose et ramène à l'instant présent. Le poème est le condensé d'un instant de lucidité, de claire vision.




Le si vieil étang
une grenouille bondit -
et le bruit de l'eau. (Basho)

Là le vieil étang
une grenouille bondit
- plouf ! (Basho)

Un sentier de montagne
qu'elles sont gracieuses
ces violettes odorantes (Basho)

Ici
je suis ici -
la neige tombe (Issa)
Ah, petit moineau
- ta mère aussi est morte -
si nous jouions ensemble ?

Plongé dans mes pensées
je regarde les fardeaux
des fourmis (Anonyme)

Un carillon en fer noir
dans le nuit blanche de l'été -
il ne cesse de tinter (Fuyuko Tomita)

Comme elle avait dû d'abord
y penser longuement
une goutte de pluie a fini par tomber

Le haïku moderne respecte moins les règles (en fond et forme) que le haïku classique. Il est souvent : moins impersonnel, avec un comptage plus libre des syllabes, on se contente d'une alternance court, long, court, sujet plus commun.
Absence de référence saisonnière mais toujours quelque chose à ressentir, caché derrière les mots.

« Soleil d’hiver
Bouteille vide
Vieillard aveugle »


Quelques haïkus crées à partir de photographies :

Océan d’odeurs
Marée de couleurs
Grillon à l’abordage (pour un champ de lavande)

Mort sur le dos
Passage à vélo
Sourires évanouis (après le tsunami)

Couleurs d’automne
Neige de printemps
Demain l’hiver (Montagnes enneigées et arbres roux)

Soleil couchant
Vent rosé
Nuit annoncée (Soleil rose couchant)

Palmier esseulé
Plage encombrée
Voyageur bourré (Vacancier sur plage)
Palais fréquenté
Sol affaissé
Amour en danger (Taj Mahal)

Cannes aux marches
Glamour perdu
Starlettes décapités (Cannes glamour)

Haïku sur photo
Imagination en éveil
Exercice terminé

Café qui passe
Bruit de succion
Nausée




lundi 21 septembre 2015

La Girolle a 50 ans - Concert anniversaire


La Girolle est née le 22 décembre 1964. Elle a 50 ans. D'abord simple chorale de partitions classiques, elle est devenue un groupe vocal et instrumental et s'est attaquée à un répertoire plus contemporain. Le concert auquel j'ai assisté dans l'Auditorium De Cooman du CHU André Vésale à Montigny-le-Tilleul voulait célébrer une seconde fois cet anniversaire. Un premier spectacle avait déjà eu lieu au Centre Temps Choisi à Gilly il y a quelques mois.


A la faveur d'une formation cet été, j'ai rencontré Gilles Massart, le directeur musical de l'ensemble. Lorsqu'il a publié sur son mur FB l'affiche du spectacle en mentionnant qu'il restait des places, j'ai décidé de sauter le pas. Cela faisait 33 ans que je n'avais plus entendu de chant choral. En effet, ma dernière expérience remontait à Europa Cantat à Namur en 1982... Il y a un siècle, une éternité.


Le spectacle a commencé avec quinze minutes de retard, histoire de vendre les dernières places et de laisser au monde le temps de s'installer après un premier verre. Deux cent cinquante personnes dans la salle. Il faisait chaud, très chaud ! Et les chanteurs sont entrés.


Premier étonnement certains membres se distinguaient des autres par leur costume. On n'allait donc pas avoir uniquement du chant mais aussi des scénographies et ces personnes sortant du lot étaient des acteurs-chanteurs. Place à la musique.


Il est très vite apparu que ce serait un bon concert avec une bonne ambiance de camaraderie donnant à l'ensemble une cohésion certaine. Je parle ici d'ensemble car pour ce qui est des voix particulières, hormis l'un ou l'autre chanteur solo... les autres ne m'ont guère fait vibrer. Je pensais découvrir de jolis timbres, je suis restée sur ma faim. Je ne m'attendais certes pas à rencontrer Barbra Streisand mais il aurait pu y avoir une Nicole Rieu ou une Nolwenn Leroy.


Bel éclairage, utilisation ingénieuse des plans en 3D, bons musiciens, côté technique c'est le son qui a gâché un peu la fête en première partie. Joli choix de chansons du passé de La Girolle à aujourd'hui, comme je les connaissais en partie, j'ai accompagné "en douceur". Je n'ai par contre pas toujours vu l'intérêt des scènes mimées. Enfin, les intervenants en textes n'ont pas laissé le temps au public d'applaudir et leurs premiers mots, leurs premières phrases se sont souvent perdues sous les encouragements.


Entendre chanter donne envie de chanter. Ma voisine de siège qui est aussi une voisine de quartier m'a conviée à rejoindre sa chorale. C'est tenant mais il faut être capable de garder la distance et mon agenda est assez chargé jusqu'à la fin de l'année en plus d'un projet qui mûrit lentement.


Chanson après chanson, je n'ai pas pas vu le temps passer et, comme beaucoup, j'aurais aimé que cela continue encore un peu.


Pour certaine, il était temps que cela finisse. 37 ans de Girolle, Bernadette était au bord des larmes.


Ce fut une belle après-midi qui m'a permis de retrouver une amie perdue de vue, quelques choristes que je connaissais et aussi de retourner dans mon village natal. Merci Gilles Massart. On devrait se revoir dans un mois pour le concert de Hopes. Si vous n'avez pas vos places, c'est le 24 octobre au PBA de Charleroi.

dimanche 20 septembre 2015

Je suis une sapiosexuelle. C'est grave docteur ?


Le grand bonheur d'être en vie, c'est d'apprendre chaque jour quelque chose de neuf et parfois même, plus d'une chose. Donc en ce dimanche matin, j'ai découvert - je sais que ce n'est pas nouveau, mais on ne peut pas tout connaître - un autre concept d'enfermement des individus.Après les spornosexuels, voici les sapiosexuels.

Sapiosexuel est un néologisme construit à partir du mot sapiens qui veut dire intelligence en latin et sexe dont vous chercherez la définition au dictionnaire.

Les sapiosexuels sont des individus attirés par l'intelligence de l'autre ; un peu des "Tu penses donc je t'aime". De vous à moi y-t-il des gens qui sont attirés par des sans esprits ? Euh oui... passons donc très vite.

Dons mesdames si un QI vous séduit plus que un grand, beau, blond aux yeux bleus et que le discours est plus important que la voiture de sport, mauvaise nouvelle - vous pourriez être une sapiosexuelle - CAD sexuellement attirée par l'érudition. Messieurs, chez vous les gros seins ont moins la cote que la théorie de l'expansion de l'univers, c'est mal barré, vous l'êtes aussi !

Assumons donc ce que nous sommes :


On voit aussi bien avec le cœur qu'avec l'esprit, l'essentiel invisible pour les yeux. Inutile de s'étendre sur la question. On l'est, ou on ne l'est pas.

samedi 19 septembre 2015

Le vocabulaire des collectionneurs


Un collectionneur est quelqu'un qui regroupement d'objets correspondant à un thème. Il les réunit, les entretient et gère ce regroupement.

Le vocabulaire des collectionneurs
Aérophiliste
Appertophiliste
Aquariophile
Astronophiliste
Autographiste
Autophiliste
Avrilopiscicophile
Bibliophile et bibliomane
Billettophiliste
Briquetophile
Buticulamicrophile
Calamophiliste
Calcéologiste
Canivettiste
Capéophiliste
Capsulophile
Caricatophile
Cartophile
Cartopuciste
Chromophile
Cinéphile
Circophiliste
Clavalogiste
Cofféaphiliste
Conchyophile
Congiariophiliste
Copocléphile
Coquetiphile
Cucurbitaciste
Cumixaphiliste
Cuniculophile
Daguerréotypiste
Discophile
Echéphile
Ephémératophile
Erpétologiste
Erinnophile
Esitériophile
Estiquephiliste
Ethylabélophile
Félinophile
Ferrovipathe
Fibulanomiste
Gazetophiliste
Glacophile
Glandophile
Glycophile
Héraldiste
Huhulophiliste
Jetonophile
Jocondophile
Judaïcophiliste
Lécythiophile
Légufrulabélophile
Lépidoptérophile / lépidoptériste
Lithophiliste / lithophile
Lucanophile / cervoliste
Ludophile
Marbétophile
Marcophile
Maximaphile
Médailliste
Microtyrosémiophile
Minéralophile
Miniaturiste
Mnémophile
Molabophile
Molubdotémophile
Montgolfiérophile
Napoléoniste
Nicophiliste / nicophile
Noeudetérophiliste
Notaphile
Numismate
Odolaphiliste
Oenographile
Oenosémiophiliste / éthylabélophile
Oologiste
Opercuphiliste
Pétrophile
Phalériste
Philatéliste
Philocorbollien
Philuméniste
Pipomane
Plombophile
Plangonophile
Pressophile
Publiphile
Pyrothécophile
Salsicophile
Saponiphile
Scalaglobuphile
Schoïnopentaxophile
Scripophile
Scutelliphile
Sibilumophile
Sigillophiliste
Sidérophile
Spacenophile
Sripophile
Stickophile
Tabaccophiliste
Tégestologue
Télécartophile
Tramophile
Tyrosémiophile
Vélocipédiste
Vexillophiliste
Vitolphiliste
Xylophile
Yoyophile
Wakouwaphile  (ou pushpuppettophile)
Whiscotchphiliste
Collectionne les objets relatifs à  l’aviation
Collectionne les ouvre-boîtes
Collectionne les poissons d’aquarium
Collectionne ce qui concerne les astres
Collectionne les autographes et les dédicaces
Collectionne ce qui concerne les voitures
Collectionne les poissons d’avril
Collectionne les livres
Collectionne les billets de banque
Collectionne les briquets
Collectionne les bouteilles miniatures (alcool)
Collectionne les plumes à  écrire
Collectionne les chaussures
Collectionne les images pieuses
Collectionne les chapeaux
Collectionne les capsules
Collectionne les caricatures
Collectionne les cartes postales
Collectionne les cartes à  puce
Collectionne les chromos
Collectionne ce qui concerne le cinéma
Collectionne ce qui concerne le cirque
Collectionne les clous
Collectionne les cafetières
Collectionne les coquillages
Collectionne les histoires de loterie et de finance
Collectionne les porte-clés
Collectionne les coquetiers
Collectionne les étiquettes de melons
Collectionne les allumettes
Collectionne les lapins
Collectionne les daguerréotypes
Collectionne les disques
Collectionne les jeux d’échecs
Collectionne les articles d’actualité
Collectionne les reptiles
Collectionne les vignettes non postales
Collectionne les titres de transport
Collectionne les billets de spectacles
Collectionne les étiquettes de bouteilles d’alcool
Collectionne les chats
Collectionne les trains miniatures
Collectionne les boutons
Collectionne les journaux
Collectionne les pots de yaourts et de glaces
Collectionne les balles de fronde
Collectionne les emballages de sucre
Collectionne les blasons
Qui élève des chouettes, des hiboux
Collectionne les jetons
Collectionne les représentations de la Joconde
Collectionne ce qui concerne Israël
Collectionne les flacons de parfum
Collectionne les étiquettes de fruits et légumes
Collectionne les papillons
Collectionne les pierres gravées
Collectionne les cerfs-volants
Collectionne les jeux et jouets
Collectionne les étiquettes d’hôtel
Collectionne les marques postales
Collectionne les cartes maximum
Collectionne les médailles
Collectionne les étiquettes de crème de gruyère
Collectionne les minéraux
Collectionne les miniatures
Collectionne les souvenirs
Collectionne les moulins à  café
Collectionne les tailles-crayons
Collectionne les montgolfières
Collectionne ce qui concerne Napoléon 1er
Collectionne les paquets de cigarettes
Collectionne les nœuds papillon
Collectionne les factures
Collectionne les monnaies et les médailles
Collectionne les étiquettes de parfums
Collectionne les étiquettes des bouteilles de vin
Collectionne les étiquettes des bouteilles
Collectionne les œufs d’oiseaux
Collectionne les couvercles de pots
Collectionne les pierres
Collectionne les décorations
Collectionne les timbres-poste
Collectionne les corbillards
Collectionne les boîtes d’allumettes
Collectionne les pipes
Collectionne les plombs fiscaux, de douane
Collectionne les poupées.
Collectionne les fers à  repasser anciens
Collectionne les objets de publicité
Collectionne les cartouches de chasse
Collectionne les étiquettes de saucissons
Collectionne les savons
Collectionne les boules de rampes d’escaliers
Collectionne les cordes de pendus
Collectionne les papiers timbrés
Collectionne les écussons
Collectionne les sifflets
Collectionne les fers à repasser
Collectionne les sceaux
Collectionne ce qui concerne l’espace
Collectionne les actions, obligations et titres
Collectionne les autocollants
Collectionne ce qui concerne le tabac
Collectionne les sous-verres de bières
Collectionne les cartes téléphoniques
Collectionne les tramways ou les trolleys
Collectionne les étiquettes de fromages
Collectionne les bicyclettes
Collectionne les drapeaux
Collectionne bagues de cigares
Collectionne les gravures sur bois
Collectionne les yoyos
Collectionne les wakouwas ou push-puppets
Collectionne tout sur le whisky


Il y a quelques années, avec une amie française, nous avons forgé des noms de collections pour des passionnés qui voulaient donner un nom à leur passion.



Atramantophile
Bourboubicariophile
Bourbouphile
Candelophile
Candelabrophile
Cappaspingulophile
Chartasignopaginophile
Cordémophile
Dentiscalpiste
Encanolivretiste
Jokérophile
Kittonetconnectophile
Latrinapapirophilie
Nanipabulophile
Ocaludophile
Pachidermophile
Picariophile (ou bicariophile)
Picturophile
Porcellaphile
Puxisdiphtérophilie
Puxisdiphteraniepceophile
Signopaginophilie
Taquinophilie

Collectionne les encriers
Collectionne les pichets en barbotine
Collectionne les barbotines
Collectionne les bougies et les chandelles
Collectionne les bougeoirs et les chandeliers
Collectionne les épingles à chapeau
Collectionne les marque-pages en papier
Collectionne les cœurs
Collectionne les cure-dents
Collectionne les livrets de vente aux enchères
Collectionne les jokers de cartes à jouer
Collectionne les kits de connexion Internet
Collectionne les papiers de toilette
Collectionne les nains de jardin avec brouette
Collectionne les jeux de l'oie
Collectionne les éléphants
Collectionne les pichets
Collectionne les peintures
Collectionne les porcelaines
Collectionne les boites aux lettres
Collectionne les photos de boites aux lettres
Collectionne les marque-pages
Collectionne les taquins (pouss-pouss)

Vous en connaissez d'autres ? laissez un message afin de compléter cette liste.

vendredi 18 septembre 2015

Y / En - pronoms personnels



Le pronom Y
Y représente en général des choses, des notions abstraites (ville, pays, ...)
Y remplace un groupe nominal complément précédé de la préposition à ou en ou chez.
Il va en Bretagne tous les ans. - Il y va tous les ans.
Il pense partir à Londres. - Il y pense.
Il va chez le dentiste. - Il y va
Dans le cas d'êtres animés, on emploie plutôt (à) lui, leur, à eux, à elles
La carte appartient à Pauline. - La carte lui appartient
Avec certains verbes comme penser, songer à, se fier à, s'intéresser à - qui n'admettent pas d'être immédiatement précédés de lui ou leur, on emploie Y
Elle pense à ses vacances. - Elle y pense.

Le pronom EN
1. En remplace en général un groupe nominal complément précédé de la préposition de.
Elle parle des ses vacances à Cuba. - Elle en parle.
Il renvient de la voyage. - Il en revient.
Lorsque la préposition de introduit une personne, on n'emploie pas en général en.
Ils parlent de François. - Ils parlent de lui.
2. En peu remplacer une quantité exprimée par l'article partitif (du, de la, de l', des).
Il a une envie de pizza. - Il en a envie.
3. En et un numéral.
Combien de livres avez-vous? J'en ai trois.
J'ai deux sœurs. Moi je n'en ai pas.

Place des pronoms Y et EN
1. Y ou en sont seuls dans la phrase :
Elles y habitent.
Elles n'en parlent pas.
2. Il y a un autre pronom en plus de y ou en dans la phrase, y ou en sont placés en dernier.
Est-ce qu'elle t'a accompagné à la mer? - Non, elle ne m'y a pas accompagné.
Est-ce que tu as parlé de tes résultats à ton médecin à ta mère ? - Oui, je lui en ai parlé.

jeudi 17 septembre 2015

Jazz Club @ D’Ieteren Gallery


Concert de Jazz à la D'Ieteren Gallery le mercredi 23 septembre à 20h (ouverture des portes à 19h30).
Vous y retrouverez certainement avec grand plaisir l'accordéoniste Christophe Delporte dans un tout nouveau répertoire.
Kyss Jazz Project
Christophe Delporte (accordéon),  Yves Gourmeur (piano et compositions),
Bastien Chauvon (percussions), Adrien Thyberghein (contrebasse)


Pour son premier concert, le nouvel ensemble KYSS JAZZ PROJECT a choisi la D’Ieteren Gallery où il enregistrera également sa vidéo de promotion juste avant la représentation publique.

Il nous entraînera dans un univers étincelant, poétique et raffiné, dévoilé par les compositions d'Yves Gourmeur et les sonorités tantôt intimistes, tantôt virtuoses de Christophe Delporte.
Alors qu’il nous a habitué à magnifier la musique d’Astor Piazzolla, c’est un fantasme plus secret, saupoudré d’inspirations passionnelles et vertigineuses, flirtant avec le jazz et les musiques du monde, que l’accordéoniste a choisi de partager avec l’ex-pianiste de la Framboise Frivole.
Avec les percussions tout en finesse de Bastien Chauvon et la contrebasse suave d’Adrien Tyberghein, Kyss Jazz Project vous propose un voyage empreint de sensualité musicale. Flamboyant, entre délires festifs, rythmes obstinés et mélodies lyriques, osant les prémices improvisés, ce quartet aux multiples influences emmené par des musiciens hors normes, dépose sur nos âmes en apesanteur, un léger baiser sucré salé…….

Date                 mercredi 23 septembre 2015
Heures             19h30 accueil et assiette de grignotages
                        20h00 concert
Lieu                 D’Ieteren Gallery – rue du Mail 50 – 1050  Bruxelles - (parking gratuit sur le toit)

Info & réservation : L'Orangerie asbl - Tél: 02/772.34.26 – Mail : patriciaraes@scarlet.be

Prix : 25 €  incluant une assiette de « grignotages » et deux boissons (accueil dès 19h30)
(à verser au compte Belfius : IBAN BE45 0682 2324 2089 de l’ASBL L’Orangerie)

Nombre de places limité. Réservation indispensable !
Les places ne sont pas numérotées. Les places prépayées seront à disposition à l'entrée.
Site des musiciens : http://www.kyssjazzproject.com/

mercredi 16 septembre 2015

Histoire de Korba


Korba est le dernier fils d'une famille de 6 garçons. Son père est appelé l'éléphant car il est très grand et très fort. Les cinq garçons aînés dont également comme leur père. Lorsqu'ils se promènent dans le village ou lorsqu'ils vont à la chasse ou à la pêche, ils réussissent toujours bien. Ils ramènent pleins de bêtes, mais aussi des morceaux de bois qu'ils sculptent. Ils vivent dans un village en pleine brousse, au centre de l'Afrique, qui est situé près d'une rivière. leur temps s'écoule entre pêche, chasse et fêtes.

Korba est différent de ses frères. Il est tout petit, tout maigre. Il est toujours le dernier car il n'arrive pas à faire d'aussi grands pas que ses frères. D'ailleurs ses frères font exprès de courir dans la forêt parce qu'il savent que Korba a peur et pleure. mais les pleurs de Korba lui évitent des embûches car les lions ne supportent pas d'entendre pleurer un enfant et s'enfuient très vite au loin lorsqu'un enfant pleure.

La mère de Korba l'aime beaucoup. Elle voudrait que Korba soit heureux mais chaque fois qu'elle dit quelque chose de gentil pour Korba, son père exprime sa honte d'avoir un fils aussi faible.

Un jour, le chef du village annonce qu'il y aura une grande fête et que l'on fera un concours de danse. Le gagnant gagnera dix brochettes de tigre.

Korba a beaucoup d'imagination et, le jour de l'inscription au concours, il suit son père et ses frères. Quand son père le voit derrière lui, il se moque de lui et le renvoie à la maison car il est trop ridicule pour danser.

Korba s'enfuit en pleurant et va se cacher dans la forêt pour raconter son chagrin à un ami oiseau  qui lui répond que même s'il est très malheureux, son envie de gagner est pour lui une clé magique.

Cet oiseau est particulier. Il a de longues pattes, un bec jaune et des yeux cerclés de fines plumes blanches. Cet oiseau n'a jamais dit à Korba qu'il est professeur de danse. Quand il lui raconte son chagrin, il lui demande de lui montrer ce qu'il sait faire. Et il le regarde. La finesse et la rapidéité des mouvements de Korba est surprenante. Il saute, entrecroise ses jambes, ondule, virevolte avec une telle aisance qu'il donne l'impression d'être un papillon. Il lui dit alors : 'Tous les jours, tu reviendras ici et je t'apprendrai d'autres choses."



Korba est rayonnant, confiant. Il est certain de gagner le concours Il se dit qu'il a beaucoup de chance. Et tous les jours, il rejoint son professeur de danse et apprend très facilement.

Le jour de la fête arrive. Tout le village est garni de fleurs odorantes et de couleurs vives. Tous ont choisi les vêtements les plus chamarrés. Le chef du village donne le signal du concours et les tam-tams se mettent à résonner. Les anciens se mettent à danser. En les regardant, chacun se rappelle les conquêtes, les chasses réalisées. Ils sont parfaitement unis. Quand ils lèvent une jambe, c'est comme s'ils n'étaient qu'un.

Ensuite, les femmes dansent. En les regardant, chacun voit son enfance et se rappelle les chants de leur mère qui les berçait. Puis les jeunes hommes prennent la piste. Leur vigueur, leur force entraînent des exclamations admiratives. Les frères de Korba sont certains d'être les meilleurs. Tout en tournant et en sautant, ils regardent Korba avec un sourire ironique, pensant qu'il les jalouse.

Les jeunes femmes dansent, et leur grâce, leur féminité émeut le groupe qui reste silencieux quelques minutes après qu'elles se soient arrêtées. Leurs corps ruissellement de sueur. Les gestes figés, les yeux fermés, elles continuent de rêver leur danse. Enfin, c'est le tour des enfants qui par leur fragilité et leur timidité rappellent aux aînés ce qu’ils ont été.

Les sons résonnent dans la tête de chacun. Parfois il chantonnent mais chaque fois, les applaudissements crépitent. Le chef se lève pour déterminer le gagnant du concours. C'st à ce moment que Korba se précipite au centre de la piste et demande au chef l'autorisation de danser. Ses frères rient et son père commence à l'invectiver. Mais le chef leur intime l'ordre de se tire et dit aux musiciens de jouer. Tout le village est surpris. La mère de Korba pleure d'émotion.

Korba se met à danser et la respiration de chacun est suspendue à ses mouvements. On voit son pied qui touche à peine le sol. Il rebondit. Ses mains, se doigts montrent des formes étonnantes. En regardant son corps se balancer, c'est comme s'il prenait sans cesse une forme différente. Korba et la musique ne font plus qu'un. Il danse les yeux fermés. Ses lèvres entrouvertes esquissent un léger sourire. Son corps nerveux donne l'impression d'une grande détente. Il arrête doucement sa danse et tout le village sous le charme reste silencieux quelques secondes puis les acclamations jaillissent. Korba est le meilleur danseur.

Korba sait qu'en gagnant, sa vie va changer. Son père le prend par les épaules et pour la première fois, proclame que son fils est le meilleur. A partir de ce jour, Korba continua de grandir heureux...


Texte reçu par mail